Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

lundi 17 juin 2013

Sur l'enseignement

Placé devant un groupe d'élèves qu'il doit instruire et éduquer, l'enseignant ne peut se reposer totalement sur les savoirs que lui fournissent les sciences de l'éducation. Autonome dans sa classe, il doit littéralement «ruser» afin de persuader les jeunes de sa propre légitimité et de celle de son action. La participation des élèves est nécessaire à la réussite du projet éducatif. Cette participation doit être négociée dans chaque classe par chaque enseignant; elle demande du temps, du tact, de l'assurance et du jugement. Par ailleurs, l'enseignement, en tant que travail de nature interactive, nécessite le jugement, la ruse.  Le travail interactif, parce qu'il porte sur un objet mouvant et complexe, échappe, en partie du moins, à la rationalité technocratique et demande l'autonomie du travailleur. L'indispensable ajustement au contingent qui mobilise sans arrêt le jugement, la capacité de transiger avec la complexité du réel, la nature de l'objet (un autre être humain) font en sorte que l'agir  professionnel de l'enseignant ne peut être télécommandé de l'extérieur et procéder d'une simple application des savoirs formalisés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire