Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

samedi 30 mars 2019

Basculement

Il suffit de peu pour que l'humain bascule dans la violence et devienne un bourreau pour ses congénères. 

mercredi 27 mars 2019

Histoire et herméneutique


À la suite de Gadamer, nous ne pouvons adhérer à une vision positiviste de l’histoire. Car, notre relation à l’histoire est fondamentalement celle d’une appartenance. Notre historisme, contrairement à celui que critiquait Gadamer, ne postule pas une succession de mondes clos sur eux-mêmes. Nous sommes exposés à l’histoire; le passé se conserve malgré ses transformations et nous parle à travers ce que Gadamer nomme la tradition (qui n’est pas nostalgie d’un monde ancien). Nous pensons l’histoire à partir de notre situation, notre vision est donc toujours finie, mais l’horizon qui est le nôtre se déplace avec nous. Le passé n’est donc pas altérité absolue. Ce qui fut horizon du passé peut rencontrer l’horizon du présent : ce que Gadamer appelle fusion des horizons. Cette fusion des horizons est possible du fait que je suis conscient d’être exposé aux effets de l’histoire et donc que l’histoire agit dans mes actes de compréhension. En proposant l’idée de fusion des horizons, Gadamer réfute à la fois l’objectivisme (qui ne se pense pas comme conscience historiquement ancrée) et l’idéalisme (de type hégélien) qui pense l’histoire comme horizon unique (l’histoire comme avènement de la Raison). Le passé est continuellement compris à partir de l’horizon du présent, il est réinterprété par rapport à notre situation présente. Pour nommer ce processus, Gadamer parle d’application. Bien qu’il agisse sur nous, on ne subit pas simplement le passé, nous agissons sur lui et, ce faisant, nous agissons sur nous. Si nous ne sommes jamais de parfaits innovateurs, nous sommes pas non plus de simples suiveurs. En fin de compte, à l’instar de l’herméneutique nous pensons l’histoire comme expérience ( celle d’être exposé aux effets de l’histoire). Ce faisant, nous ancrons l’histoire dans la mémoire «puisque l’action continue du passé qui définit la tradition implique que cette dernière opère comme mémoire (individuelle et collective)» (Vultur, 2017, p. 260).  

Références

•Gadamer, H.-G. (1996a). Vérité et méthode. Les grandes lignes d’une herméneutique philosophique. Paris : Seuil. 1ère édition parue en allemand en 1960.

•Gadamer, H.-G. (1996b). La philosophie herméneutique. Paris : PUF.

•Vultur, I. (2017). Comprendre. L’herméneutique et les sciences humaines. Paris : Gallimard. Collection Folio essais.

lundi 25 mars 2019

vendredi 22 mars 2019

Les fous

Si les «fous de Dieu» ont fait et font encore du mal, les «fous de la croissance et du marché» n'en font pas moins. Le mal qu'ils font prend simplement une autre forme, plus insidieuse mais aussi beaucoup plus étendue. Surtout, ces fous là, contrairement aux premiers, menacent la survie même du monde.

Pauvre progrès

Derrière la religion du progrès se cache des rapports de domination. Plus encore, derrière la notion de progrès se dissimule la stratégie de ceux pour qui l'humanité ne signifie rien car ils ne sont centrés que sur l'amélioration illimitée de leur bien-être. 

lundi 18 mars 2019

Une cécité sociale

Une saisie uniquement comportementale et pragmatique des pratiques oublie leur dimension symbolique pourtant incontournable dans la constitution du social.

mardi 12 mars 2019

Temps en conflit

La science, la vraie, a besoin de temps, les dirigeants, eux, sont pressés.

lundi 11 mars 2019

Langage comme médiateur

Le langage est partie intégrante de la constitution intersubjective de l'objectivité et de la subjectivité.

Dernière production personnelle

Martineau, S., Buysse, A., Jeanson, C., Trudel, S. (2019). Jacques Grand’Maison : Penser l’éducation comme projet émancipatoire. Dans Simard, D., Cardin, J.-F. et O. Lemieux (dir.). La pensée éducative et les intellectuels du Québec. La génération 1915-1930 (p. 195-2010). Québec : Presses de l’Université Laval. Collection Éducation et culture.

jeudi 7 mars 2019

Dernières lectures


Melkevik, B. (2012). Droit et agir communicationnel : Penser avec Habermas. Paris : Buenos Books International.

Quéré, L. (1999). La sociologie à l’épreuve de l’herméneutique. Essais d’épistémologie en sciences sociales. Paris : L’Harmattan.