Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

vendredi 24 février 2012

Les trois mondes de Popper

Le grand philosophe des sciences, l'autrichien Karl Popper (1902-1994), distinguait trois mondes :

a) le monde 1 = le monde des objets physiques;

b) le monde 2 = le monde de l'esprit humain;

c) le monde 3 = le monde des produits de l'esprit humain (notamment les théories scientifiques et l'art mais aussi les idéologies politiques).

Pour lui, le 3e monde avait une influence capitale sur le devenir des collectivités (sociétés, cultures, nations, peuples, etc.).

RÉFÉRENCE ;

KARL POPPER (2000). La connaissance objective. Paris : Flammarion. Originellement paru en anglais en 1979.

4 commentaires:

  1. Bonjour,
    Je vous suggère la lecture de Chroniques du troisième monde, Patrick Bilon, Bellier, 2013: une façon originale d'aborder l'épistémologie évolutionniste de Karl Popper. Essai en 2 tomes de "poppérisme appliqué". T1: Le triomphe d'Artémis. T2: Le retour de Dionysos. A noter en particulier les liens proposés par l'auteur entre Popper d'une part et Nietzsche, Arendt, Sloterdijk ou... Jules Verne, d'autre part. Un plaidoyer en faveur de la "société ouverte" et de l'accès libre au savoir.

    RépondreSupprimer
  2. Concernant la théorie des trois mondes de Karl Popper, je vous invite à lire l'article suivant: "Refaire le monde 3 (complément à la théorie des trois mondes)":
    http://dblogos.net/er/txt3.php. J'ai cherché à montrer dans cet article que si l'approche poppérienne concernant les trois mondes est réellement pertinente, elle comprend cependant certaines contradictions, que l'on peut lever en tenant compte de la dimension phénoménologique du problème. Dans un autre article sur le même site: "L'énigme de la survenance": http://dblogos.net/er/txt7.php, je me suis servi de la théorie des trois mondes de Popper pour essayer de mieux comprendre le problème de la survenance tel que posé par Jaegwin Kim. Dans tous les cas, la "théorie des trois mondes" de Popper a ceci de particulier, qu'il ne s'agit pas d'un mode de pensée clos, mais au contraire d'une approche ouverte à d'autres développements, et qui peut servir d'outil d'exploration dans des domaines divers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fois de plus, je ne peux que vous remercier pour votre commentaire et vos suggestions de lectures.

      Supprimer