Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

mardi 22 novembre 2011

Le mal de l'université

Même si les universités sont supposées représenter la culture, la science, le savoir, voire la sagesse, force est de constater que nous sommes loin du compte. En effet, et sans sombrer dans une idéalisation d'un passé mythique, il est vrai que l'université s'est considérablement transformée depuis quelques décennies et ces transformations se sont manifestées par un esprit utilitariste, technicien, une course à la publication rapide et aux subventions; autant de «postures» plus ou moins compatibles avec l'esprit d'érudition et la pensée critique qui était l'apanage du monde universitaire. L'université demeure un lieu de haut savoir, mais ce haut savoir on le veut utile à l'industrie ou utile à la gestion du social. En soi, il n'y a rien de mal là dedans. Le problème survient quand l'université est réduite à n'être que cela : productrice de savoirs instrumentaux utiles à court terme pour les décideurs et gestionnaires et productrices de travailleurs pour un marché en quête de savoirs monnayables.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire