Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

jeudi 23 décembre 2010

Peut-on encore penser le monde autrement

Penser le monde a toujours été le fait d’une petite minorité d’intellectuels. Mais, le discours de cette minorité de penseurs semble de plus en plus marginalisé. En fait, triomphe actuellement une doxa économico-politique qui lamine nos sociétés, ramenant tout à la logique pragmatique de la rentabilité comptable. Cette doxa veut nous faire croire que l’homme est «naturellement» fait pour la concurrence, l’inégalité, la cupidité. Elle nous propose un monde terne où règne la pauvreté pour la majorité et l’opulence pour une infime minorité, un monde où des «lois économiques» déterminent le devenir du monde. Rien de plus déprimant ! Le monde de l’homme est ce qu’il en fait. Nous ne sommes soumis à aucun déterminisme économique. Nous sommes plutôt actuellement dominés par une caste de barons de la finance appuyés par leurs mercenaires. L’histoire de l’humanité montre cependant que les sociétés changent, les cultures se transforment, les régimes politiques tombent, les classes dirigeantes perdent leur statut au profit d’autres groupes. Se laisser aller au fatalisme c’est faire le jeu de ceux qui profitent de la situation actuelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire