Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

jeudi 27 septembre 2012

L'aide aux nouveaux enseignants aux USA


Fiche de lecture
Référence : Burke, A. (2010). How well prepared and supported are new teachers ? Results for the Northwest Region from the 2003/04 Schools and Staffing Survey, Issues & Answers Report, REL2010- No. 097, Washington, DC: U.S. Department of Education, Institute of Education Sciences, National Center for Education Evaluation and Regional Assistance, Regional Educational Laboratory Northwest.
Résumé : Cet article présente différentes statistiques quant à la préparation et au soutien offert aux enseignants débutants du secteur publique des États du Nord-Ouest, aux États-Unis (Idaho, Oregon, Montana, Alaska et Washington).
 Situation générale :
Aux États-Unis, il y a un haut niveau de roulement de personnel en enseignement, en particulier en ce qui concerne les enseignants débutants, qui sont davantage susceptibles de quitter la profession que leurs collègues plus expérimentés (Ingersoll et Smith, 2003). Selon Ingersoll (2003), environ le 1/3 des enseignants quitte la profession au cours des trois premières années dans la profession et ce pourcentage augmente à 40-50% à la fin de la 5e année (Ingersoll, 2003). Selon le National Commission on Teaching and America’s Future, le coût engendré par cette situation dans les écoles publiques s’estime à plus de 7 milliards de dollars par année pour l'ensemble des États-Unis. Certaines conditions peuvent aider les enseignants débutants et favoriser leur persévérance dans la profession : assignation de mentors enseignant la même matière et participation à des activités d’insertion, notamment planification et collaboration avec d’autres enseignants. Toutefois, selon une étude commanditée par Harris Interactive (2005), environ le 1/3 des nouveaux enseignants n’ont pas accès à un mentor ou ont un mentor qui n’est pas aidant.
 Méthodologie :
L’étude présente les résultats d’un questionnaire (2003/04 School and Staffing survey) distribué à des enseignants des écoles publiques du Nord-Ouest ayant commencé à enseigner entre 1999 et 2003. Le sondage concerne la formation initiale, l’aide reçue durant la première année d’enseignement et la préparation pour les différents rôles liés à la profession.
 Résultats :
  • 23,6% des enseignants du Nord-Ouest avaient moins de 5 ans d’expérience en 2003-2004 (comparativement à 26% à l’échelle nationale).
  • En ce qui concerne la préparation à l’enseignement, 64% des enseignants du Nord-Ouest avaient un cours universitaire (68% à l’échelle nationale)  et 37% avaient une maîtrise (23% à l’échelle nationale).
  • Pour la région du Nord-Ouest, 5% des enseignants avaient eu un stage de 4 semaines ou moins, 23% de 5 à 11 semaines et 72% de 12 semaines ou plus.
  • 93% des enseignants avaient reçu des cours quant à la sélection et l’adaptation du matériel d’enseignement, 97% avaient suivi des cours quant aux théories de l’apprentissage et à la psychologie des élèves et 96% avaient pu observer d’autres enseignants en classe et recevoir du feedback quant à leur enseignement.
  • Au moins les 2/3 des enseignants indiquent avoir été bien ou très bien préparés pour enseigner leur matière et pour utiliser une variété de méthodes d’enseignement.
  • Dans tous les États du Nord-ouest, sauf l’Oregon, moins des 2/3 des enseignants indiquent avoir été bien ou très bien préparés pour gérer la classe et la discipline.
  • Dans toutes les régions, moins des 2/3 des enseignants indiquent avoir été bien ou très bien préparés pour utiliser l’ordinateur dans leur enseignement.
  • En général, pour toutes les régions du Nord-Ouest, le pourcentage d’enseignants qui disent avoir été peu ou pas préparés est de 18,2% pour l’enseignement d’une matière, 23,2% pour l’utilisation de diverses méthodes d’enseignement, 33,4% pour l’évaluation des élèves, 34,8% pour l’adaptation du curriculum et du matériel, 37,4% pour la gestion de classe et la discipline et 44,7% pour l’utilisation de l’ordinateur
  • Les enseignants indiquent avoir reçu différentes formes de support au cours de leur première année dans l’enseignement : programme d’insertion (59,2%), charge de travail réduite (3,9%), nombre de préparations de cours réduit (5,7%), temps de planification en commun (35,1%), séminaires ou formations pour les nouveaux enseignants (60,1%), assistance en classe (23,1%) et communication supportante (68,2%).
  • 66% des enseignants de la région ont pu travailler avec un mentor (50% avec un mentor enseignant la même matière). Le degré d’assistance de ce mentor était bon dans 41,5% des cas, modéré dans 28,6% des cas et peu élevé ou absent dans 29,9% des cas.
Références citées dans ce résumé :
 - Harris Interactive. (2005). The MetLife survey of the American teacher: transitions and the role of supportive relationships, 2004–2005. A survey of teachers, principals and students. New York: MetLife (ERIC ED488837).
- Ingersoll, R. M. (2003). Is there really a teacher shortage? A research report. Seattle: University of Washington, Center for the Study of Teaching and Policy.
- Ingersoll, R. M., and Smith, T.M. (2003). The wrong solution to the teacher shortage. Educational Leadership, 60(8), 30–33.
- National Commission on Teaching and America’s Future. (2007). The high cost of teacher turnover [Policy brief]. Washington, DC: National Commission on Teaching and America’s Future.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire