Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

dimanche 23 décembre 2012

Les grandes perdantes

Dans le domaine de la recherche, les grandes perdantes de cette période de montée du néolibéralisme que nous vivons se sont les sciences de l'esprit (comme on disait à une certaine époque), les sciences humaines et sociales dont le soutien à la poursuite de la richesse est à peu prêt nul et qui, oh horreur, sont la plupart du temps assez (voir très) critiques de l'ordre du monde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire