Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

dimanche 1 janvier 2012

Produire la science en périphérie

La pression que mettent les universités sur leurs chercheurs pour qu'ils produisent toujours plus et surtout qu'ils «rayonnent» au niveau international ignore totalement le fait que l'influence des travaux scientifiques, loin d'être reliée à leurs seules qualités intrinsèques, est étroitement associée à l'appartenance de leurs producteurs aux grands centres (États-Unis, Angleterre, France). Dans ce système, le Canada - et à plus forte raison le Québec - occupe une place périphérique. Est-ce à dire que les travaux des scientifiques canadiens et québécois ne peuvent être reconnus mondialement ? Certes non ! Mais leur «visibilité» est plus difficile à obtenir et à maintenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire