Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

dimanche 6 septembre 2015

L'odeur des vieux livres

J'adore l'odeur des vieux livres. Cette odeur douce, inclassable, celle de ces ouvrages achetés dans des librairies de livres usagés, me fait toujours rêver. À qui a appartenu ce livre? Où a-t-il été acheté la première fois? Qu'elle a été son histoire? Quelles impressions, quels sentiments a-t-il fait éprouver à son ou ses anciens propriétaires ? 

Ces deux derniers jours, j'ai lu de tels livres dont je ne suis pas le premier possesseur :

Cloché, Paul (1954). Alexandre le Grand. Paris : PUF.

Mauriac, François (1933). Le mystère Frontenac. Paris : Grasset.

Deux livres fort différents, celui d'un historien érudit, racontant l'épopée d'un des plus illustres personnages de l'Antiquité et le roman d'un prix Nobel de littérature, auteur catholique qui nous plonge dans les tourments ordinaires de la vie humaine.

Tout en savourant la qualité de leur contenu respectif, j'ai pu également me délecter de l'odeur enivrante de ces deux petits bouquins. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire