Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

jeudi 11 octobre 2012

Distance et proximité dans notre rapport à autrui


Peut-on abolir complètement la distance à l’autre ? Cela ne semble pas le cas.
Le langage en effet est incapable de réduire complètement la distance qui nous sépare d’autrui car il est incapable de tout dire…tout ne peut être mis en mots…l’autre ne peut-être réduit à des «signes», à un discours … Il faut d’ailleurs préciser que le dialogue – donc la compréhension – ne peut exister que dans la distance…abolir autrui en abolissement l’altérité c’est abolir la possibilité du dialogue…lorsqu’il ne reste que la «mêmeté», il n’y a plus que monologue, soliloque.
Il faut éviter deux mythes :
a)    l’objectivité se trouve dans la distance à l’objet;
b)   l’objectivité se trouve dans la proximité à l’objet.
En sciences humaines et sociales, la proximité n’est pas qu’un simple problème mais représente aussi une possibilité. La mise en mot est une forme de prise de distance. Il faut faire attention à la vision idéalisée du langage véhiculée par l’herméneutique…l’espace dialogique ne peut tout dire de l’objet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire