Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

samedi 27 novembre 2010

Le climat politique au Québec

En cette fin d'année 2010, le Québec souffre d'un mal profond : la résignation devant la pourriture qui gangrène notre monde politique. C'est la démocratie qui en pâtit le plus. Mais, si les québécois ont le sentiment qu'ils ne peuvent plus faire confiance aux élus, ils ne peuvent non plus faire confiance à la classe économique, cupide et mafieuse. La résignation - le fatalisme - est dangereuse car elle entraîne l'immobilisme et favorise donc le statu quo....au plus grand profit des bandits en cravate.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire