Bienvenue



Pour me rejoindre :

Stemar63@me.com

stephane.martineau@uqtr.ca

lundi 9 août 2010

Une raison immanente

La raison a longtemps été conçue dans un rapport à l'éternité, à la transcendance. Or, le 20e siècle - et notamment la Shoah - à mis à mal cette conception. De nombreux philosophes - dont ceux de l'école de Francfort - ont proposé de penser la raison de manière immanente. À cet égard, ils rejoignent d'une certaine manière les idées de Spinoza. Or, l'immanence de la raison ne signifie pas une acceptation du relativisme. En fait, l'immanence ne condamne pas à l'instabilité. Il y a du stable (du permanent mais pas de l'éternel) dans l'immanence. Cette pensée nous invite à concevoir notre monde comme le seul monde. Mais, ce monde est tout à nous et c'est nous qui y faisons vivre la raison par nos actes et par nos oeuvres. En somme, la conception d'une raison immanente plutôt que transcendante est en quelque sorte un appel à l'action éclairée, à la responsabilité personnelle et collective et non pas une occasion de découragement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire